Skip to content Skip to footer

Carro 3 (La Chinoise)

Site

Carro (Bouches-du-Rhône)

Année

1986 -2008

Responsable


Laurence Serra

Partenaires

Drassm

 

L’épave de Carro 3 se présente sous la forme d’un tumulus, brisé en deux parties, long de 20 m et large de 10 m, sur une hauteur d’environ 2 m au point le plus élevé, recouvert seulement par une fine couche de sédiments vaseux résultant des alluvionnages du Rhône.

Le gisement a été déclaré aux Affaires Maritimes en 1986 par un marin pêcheur de Port-de-Bouc, Gérald Savon, suite au chalutage, dans ses filets, d’une centaine de bouteilles en verre, à 800 m au large de la pointe Carro dans la commune de Martigues.

D’abord associée aux opérations de recherche de la carte archéologique des Bouches-du-Rhône menées par Luc Long, l’étude de cette épave, immergée par 38 m de fond, a fait l’objet de trois campagnes sous-marines entre 2006 et 2008 (sous la direction de Laurence Serra).

L’étude de l’épave de la penelle La Chinoise permet d’aborder le rôle majeur joué par le verre comme mode de conditionnement des produits alimentaires provençaux de qualité, vendus au détail dès la seconde moitié du XVIIe siècle jusqu’au XIXe siècle.

Ce gisement sous-marin a permis d’aborder des problématiques pluridisciplinaires : l’étude de la production des bouteilles en verre produite dans de nouveaux fours alimentés au charbon, celle des réseaux commerciaux de petit cabotage, de la fabrique vers l’entrepôt, en Provence par voies fluviale et maritime et, enfin, l’étude des modes de transport de ces chargements.

En surface et sur toute la longueur du gisement, des bouteilles en verre, bien visibles, sont en place, seulement perturbées à certains endroits par les chalutages. Pour que les bouteilles vides, et par conséquent légères, n’aient pas flotté lors du naufrage, le bateau devait obligatoirement être munie d’un pont ou recouvert d’une toile tendue dont les vestiges ont disparu. Plusieurs coupes réalisées à différents endroits du tumulus, ont permis d’observer une organisation très méticuleuse du chargement.

Le fret, très peu brisé, est estimé entre 10 000 à 15 000 pièces de verre soufflé de couleur vert foncé, de quatre tailles différentes mais présentant toutes la même forme en cylindre allongé. Les bouteilles, positionnées en quinconce, sont rangées par taille sur toute la surface du bateau. Les petites bouteilles de  25 cl reposent sur la couche supérieure, sur des contenants de moyenne dimension de 60 cl, puis des bouteilles de 90 cl. Au fond du bateau, les dames-jeannes de 2 litres reposent sur un lit de blocs de houille. Toutes les couches de bouteilles sont séparées par des lits de paille, nécessaires pour éviter la casse en cas de choc.

La découverte de cette épave est un exemple concret de l’essor économique de la ville de Marseille durant l’époque coloniale, qui résulte de la présence de son port, ouvert sur la Méditerranée mais également vers les possessions françaises d’Amérique et d’Océanie, nouveaux débouchés pour l’exportation maritime de ces produits conditionnés en flacons.

Bibliographie

.

LAURENT Fabrice ; SERRA Laurence, Bouches-du-Rhône, au large de Martigues : L’épave de bouteilles en verre Carro III identifiée comme la Chinoise, Bilan scientifique du Drassm 2008, 2010, p. 75-77

SERRA Laurence, Le transport fluvio-maritime des bouteilles en verre noir en Provence, premiers résultats du sondage de l’épave Carro 3, au large de Martigues dans les Bouches-du-Rhône, Bulletin de l’AFAV (Association française pour l’archéologie du verre), n° 21, 2007, p.89-92

SERRA Laurence, Le verre comme mode d’emballage en Provence à l’époque moderne et contemporaine. Industrie, productions, commerce (1720-1920) – Thèse de doctorat en archéologie et histoire de l’Art sous la direction de Danièle Foy , CCJ, Aix-Marseilles, 2011, 600 p.

SERRA Laurence, Le transport fluvio-maritime des bouteilles en verre noir en Provence, Bilan scientifique du DRASSM 2006-2007, p. 98-102

SERRA Laurence, Carro 3, « Mémoire à la mer. Plongée au coeur de l’archéologie sous-marine » (catalogue d’exposition), 2016, p. 29

SERRA Laurence, Le verre, une nouvelle façon de conditionner et de transporter l’alimentaire provençal au XIXe siècle. La Chinoise, une épave à bouteilles au large de Carro, Mémoire, industrie et patrimoine en Provence : Industries en Provence. Dynamiques d’hier et d’aujourd’hui. Archives et patrimoine, n° 16, 2008, p. 17-28

SERRA Laurence, Bouteilles à vin de l’épave Carro 3, in : MARLIER Sabrina, L’HOUR Michel, CHARRON A., DJAOUI David, Trésors des fonds des mers. Un patrimoine archéologique en danger, Arles, 2022, p. 208-209

SERRA Laurence, L’apport des épaves à la connaissance du verre en Provence, L’ Archéo théma : Fortunes de mer, épaves modernes en Méditerranée, n° 32, 2014, 46-51

SERRA Laurence (Dir.) ; LAURENT Fabrice, Épave à bouteilles Carro 3, rapport de sondage 2006, La3m/Drassm/Arkaeos, 2006

SERRA Laurence (Dir.) ; LAURENT Fabrice, Épave à bouteilles Carro 3, rapport de fouille programmée 2007, La3m/Drassm/Arkaeos, 2008

Épave Mèdes

Mèdes 6

Opérations
Epave La Giraglia

La Giraglia

Opérations